Une 2e vie à ma caméra 5Dmk2

Canon 5Dmk2

Canon 5Dmk2

En 2008, Canon a lancé la caméra qui allait révolutionner le monde de la vidéo et même du cinéma. Dès sa sortie, la 5Dmk2 est devenue la première caméra photo avec lentille interchangeable, ou communément appelée DSLR, à permettre de filmer en haute définition. Grâce à la grosseur de son capteur et à la possibilité d’utiliser des lentilles photo, elle a été utilisée pour filmer plusieurs séries télé, commerciaux et même Hollywood l’a utilisée lors de tournages de plusieurs films. Shane Hurlbut, directeur photo pour le film Act of Valour, l’a par ailleurs utilisée pour filmer plus de 70% des scènes.

À sa sortie, elle avait cependant certaines lacunes comme celle de ne pas pouvoir filmer en mode manuel. C’est pour cette raison que je ne l’ai pas achetée alors, mais l’année suivante lorsque Canon a lancé une mise à jour pour corriger ce défaut. En 2009, Jean-Denis Ménard et moi étions les seuls dans la région à l’utiliser pour filmer des commerciaux. Combinées au talent de mon ami et directeur photo Jean-Denis, nos images se démarquaient de tout ce qui se faisait autour. Mais depuis, plusieurs compagnies comme Nikon, Sony ou Panasonic ont suivi la vague et maintenant ce type de caméra est utilisé partout.

Même si de nombreuses et de meilleures caméras sont disponibles depuis, je continue à utiliser ma bonne vieille Canon maintenant agée de 4 ans. Pourquoi? Parce qu’elle fait le travail et que je connais tellement ses fonctions que je suis capable de l’utiliser sans que le commun des mortels ne puisse voir la différence. Au final, c’est ce qui compte. Et en plus, je ne vois pas comment je peux convaincre mon « conseil d’administration » de m’en procurer une nouvelle puisque celle-ci fonctionne si bien. ;)

Depuis quelques semaines, une autre révolution est en train de se produire qui va sûrement redonner une bonne avance aux caméras Canon. Pourquoi? Magic Lantern. Magic Lantern est un petit logiciel développé il y a quelques années par Tramm Hudson qui permet, une fois installé dans la caméra, d’ajouter des fonctions inexistantes à la 5Dmk2. Par exemple, l’analyse de la luminosité grâce aux marqueurs « zebra » ou bien de surveiller les niveaux de volumes grâce à un indicateur de son. Je l’ai d’ailleurs souvent utilisé pour ajouter des marqueurs de repaire puisque je filme souvent en format 2.35:1 qui est plus étroit en hauteur que le format traditionnel 16:9.

Ce logiciel non officiel (ou communément appelé « Hack » en anglais) a beaucoup évolué depuis et est maintenant disponible pour plusieurs caméras Canon dont la 5Dmk3, la 7D ou même la T3i. Mais la fonction qui a été développée il y a quelques semaines et qui révolutionne encore une fois l’industrie est la possibilité d’enregistrer les images en mode « raw » 14 bit. Les fichiers vidéo originaux de ces caméras sont habituellement enregistrés en mode H.264 8 bit. C’est un bon compromis pour garder des images en haute définition sans trop occuper de mémoire. Ce format ajoute cependant beaucoup de compression ce qui dégrade énormément la qualité de l’image. La fonction « raw » permet d’enregistrer des séquences vidéo sans compression et avec un niveau de détails tellement élevé qu’elle offre une énorme flexibilité lors de la correction de couleur. C’est exactement le même principe que pour la photographie lorsqu’on prend des photos en format JPG ou en format RAW. C’est un peu plus complexe d’expliquer 8 versus 14 bit mais il y a un bon article écrit par Laura Shoe (en anglais seulement) qui explique très bien la différence. L’article fait référence à la photographie, mais c’est exactement le même principe pour la vidéo.

Encore une fois, le non initié ne pourra sûrement pas dire quelles images ont été tournées en format h.264 ou en format raw. Mais bien manipulées en post-production, les images « raw » pourront se démarquer des autres. Il y a énormément d’exemples de vidéos publiés depuis quelques semaines qui sont concluants. Je fais présentement mes propres expériences afin de pouvoir utiliser cette option dans mes projets futurs.

Voici une vidéo filmée avec la Canon 5Dmk3 (avec l’option « raw ») par James Miller.

Il n’y a pas que des cotés positifs à cette fonction. Puisque ce n’est pas un logiciel officiel de Canon, il n’est pas fiable à 100%.  Il m’est arrivé à quelques reprises que ma caméra cesse de fonctionner lors de son utilisation. Pas de panique! Puisque le logiciel est installé dans la mémoire temporaire de la caméra, il suffit d’enlever et de remettre la pile, la caméra revient alors à ses réglages initiaux. Mais l’option raw de Magic Lantern est en constante amélioration.

De plus, les fichiers enregistrés sont tellement gros qu’il faut une carte mémoire très rapide (1000x) avec beaucoup de capacité de stokage. Un fichier d’un peu plus d’une minute compte environ 4 gigaoctets, ce qui est énorme. Aussi, contrairement à la plus récente 5Dmk3, la mécanique interne de la 5dmk2 n’est pas aussi rapide et le capteur n’enregistre pas les images vidéo de la même façon, ce qui empêche d’enregistrer en format 16:9 Plein HD (1920×1080). La résolution maximale pour filmer en format 16:9 sans que la caméra ne s’arrête par elle même est de 1728×972* à une vitesse de 24 images par seconde (*au moment d’écrire ces lignes). Il faut alors augmenter la grandeur de l’image en post-production pour qu’elle soit équivalente à 1080p. Même augmentée manuellement, la qualité de l’image filmée en format raw est supérieure que celle enregistrée avec le format h.264 qui vient par défaut avec la caméra.

Alors qu’est-ce que l’option raw implique pour l’industrie? En fait, ça permet d’avoir accès à une technologie qui était réservée à des caméras plus dispendieuses. Il y a la compagnie Blackmagic Design qui offre déjà des caméras avec la possibilité de filmer en format raw tout en ayant un prix très compétitif (environ de 2500 $ et bientôt une plus petite version d’environ 1000 $). Cependant, l’ergonomie de ces caméras n’est pas comparable à celle des DSRL traditionnelles et elles n’égalent pas les Canon pour la sensibilité du capteur.

Puisque les gens se sont rendus compte qu’il est maintenant possible de filmer sans compression avec des caméras à faible coût, il ne serait pas surprennant de voir, dans les prochains mois, se multiplier les annonces des manufacturiers pour des appareils avec cette fonction. Mais en attendant, je vais continuer à utiliser ma bonne vieille Canon 5Dmk2 à laquelle je viens de redonner un second souffle grâce à Magic Lantern.

Visitez le site de Magic Lantern pour plus de détails.

 

Déclaration.

Le contenu de ce texte réflète mon opinion personnelle. Bien que j’exprime des opinions favorables à certains produits, je n’ai aucun lien commercial avec quelque compagnie que ce soit.

Mot-clefs:

2 commentaires de lecteurs

Trackback URL Flux RSS des commentaires

  1. Laura Shoe dit :

    Merci! (Thank you for the mention!)

Répondre à Laura Shoe Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Current day month ye@r *

Top